10 octobre 2011

Il y a eu ce pique-nique et cela semble si lointain tant il faisait beau et chaud et tant il fait gris et frais. Nous étions là, sur l'Esplanade, assis sur la couverture de carrés de laine, comme plantés en plein décor de film. A notre gauche, les Invalides dont le gros dôme doré semblait flamber au soleil couchant, à notre droite, le pont Alexandre III et le Grand Palais illuminés et puis juste en face, la Tour Eiffel qui s'est mise à scintiller à 2 reprises. Et la deuxième fois, on s'est regardés en se disant notre chance, combien ils doivent être nombreux ceux qui souhaiteraient être ici, à cet instant précis /  L'après-midi même, nous nous régalions de glaces Berthillon, en compagnie des petits Chabr*l. Vanille, pêche, framboises à la rose, cassis et mangue. Tu as dit "C'est exquis !". Sur l'île Saint Louis, nous avons trouvé ce p'tit bout du quai d'Orléans tranquille où nous avons passé deux bonnes heures à discuter du tout et du rien qui c'était passé depuis la rentrée. Elle et moi nous vouvoyons, depuis six ans, avec de timides passages au "tu" qui nous font rigoler, parce que, non, vraiment, nous n'y arrivons pas. Les enfants se sont occupés tout ce temps avec les P*t Sh*p et un catalogue de Lego.

1

Le lendemain de ce samedi là, nous avons vu l'expo "Des jouets et des hommes" au Grand Palais admirant les magnifiques maisons de poupées, et les toutes petites dînettes. Enfin, moi plutôt. Toi, enfant de ton époque, tu courrais vers toutes les bornes de jeux et bien sûr il n'était pas question que l'on ne passe pas par l'étape de ta photo s'incrustant sur un corps de Barbie. De nombreux enfants, mais parents également, attendaient chacun leur tour. C'était long, mais finalement on a bien ri à la vue de certaines photos / Et puis, c'est plus fort que moi, baignant dans ce monde de l'enfance qui m'a pourtant ravie, j'avais le coeur serré à l'idée de ces 15 jours qui me restent pour préparer mon entretien avec notre nouveau DG. 15 jours pour peaufiner mes deux projets afin de mieux les vendre. Un, porteur d'avenir, un en plan B. Que m'est il permis d'espérer ?

2

3

En attendant, la vie continue sa course. Samedi, tu avais invité ton amie Sénée. Nous avons préparé ce très bon gâteau aux myrtilles et framboises * et chanté Joyeux Anniversaire. Elle ne s'y attendait pas du tout et a poussé un petit cri de joie. De la joie, de l'énergie, vous en aviez tout plein en stock alors nous sommes parties pour les Tuileries en chantant "Trois pommes dans un panier, rouli, roula, stop !" et tu as dit que c'était vraiment drôle car le trottoir était étroit et il y avait plein de touristes qui souriaient en nous voyant. Arrivées sur place, nous n'avons pu que constater que 1) il n'y avait, encore une fois, personne au trampoline et vous avez pu vous en donner à coeur joie ; 2) les ânes et poneys ont définitivement disparu du jardin mais personne n'a pu nous dire pourquoi et 3) il y a un gros tuyau blanc qui va s'amenuisant d'un des murs d'enceinte jusqu'au grand bassin mais on a pas eu le courage d'aller voir de quoi il s'agissait (si quelqu'un sait ...) / Sur le chemin du retour, j'ai pensé qu'il était plus que temps de faire faire un tirage des photos de notre album en ligne. J'ai quasi deux ans de retard.

4

* Gâteau tutti fruti via Agathe.

Posté par Loulouandco à 22:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Il y a eu ce pique-nique et cela semble si

Nouveau commentaire